Vacances : voyager sereinement avec les enfants

Ah les vacances, la meilleure période de l’année. Remède idéal contre le stress, période parfaite pour se détacher du travail, se relaxer et recharger les batteries, mais surtout le moment tant attendu pour se changer les idées et se consacrer sans contrainte à ses activités de prédilections. Mais voilà, si pour la plupart des foyers, cette période est attendue avec une impatience non dissimulée, pour d’autres elle est source d’angoisse. Et pour cause, le voyage se fait avec les enfants. Dès lors, pour que le voyage soit réussi, pour que les vacances soient synonymes de bien-être et qu’elles exercent un effet positif sur toute la tribu, gros plan sur les précautions à prendre pour que le trajet se passe en douceur avec les enfants. 

Un voyage sans accro pour des vacances qui s’annoncent bien

Avant de partir, il convient de définir tous ensemble quel sera le programme. En effet, les vacances se doivent de comporter des activités librement choisies par toute la tribu et surtout, de se déconnecter du quotidien. Mieux vaut laisser les envies de chacun s’exprimer et parvenir à des accords pour organiser les vacances. Et, pour partir l’esprit libre, mieux vaut laisser derrière soi ses tracas éventuels et ranger les appareils électroniques liés au travail pour se déconnecter

En avion

Qu’il s’agisse d’un vol court comme Nantes / Dublin ou d’un vol long-courrier, il est préférable d’arriver un peu plus tôt au terminal pour éviter de le traverser en courant. Pour que les enfants se sentent à l’aise, rien de tel que de prévoir pour chacun d’entre eux un sac avec tout le nécessaire pour passer un bon vol. Qu’il s’agisse d’un livre, de jeux, de coloriages ou encore d’une tablette sans oublier doudou, mieux vaut les laisser choisir tout en les guidant. Attention toutefois, à ne pas y mettre des produits interdits en cabine, au risque qu’ils ne soient confisqués pour toujours ! Ensuite, avant l’embarquement, rien de tel que de se défouler avant de prendre place dans l’avion. En général, des aires de jeux sont installées dans les aéroports. Côté température, l’air en cabine peut se révéler glacial, mieux vaut alors prévoir de quoi se réchauffer au cas où, comme un polaire fétiche par exemple. Selon l’âge, il faut également prévoir un bonnet et une paire de chaussettes notamment pour les nourrissons. Au décollage et à l’atterrissage, pour gérer le changement de pression et éviter qu’ils aient mal aux oreilles, rien de tel qu’un chewing-gum-gum à mâcher pour les plus grands, une sucette ou un biberon pour les plus petits. Ensuite, pendant le vol, mieux vaut les installer vers le hublot que côté couloir, ils seront moins dérangés par le va-et-vient des autres passagers. Et surtout, mieux vaut attendre qu’ils demandent des activités pour les sortir.

En voiture

Contrairement aux adultes, les enfants souffrent vite de la monotonie d’un trajet en voiture. Mais avant d’assurer leur bien-être, il convient de veiller à leur sécurité. Et pour cela, mieux vaut fermer la vitre de leur côté, activer la « sécurité enfant » en verrouillant les portes arrière, enlever tous les objets de la plage arrière qui en cas de freinage deviennent des projectiles dangereux, s’assurer qu’ils soient bien installés dans un siège-auto adapté, conforme aux normes de sécurité en vigueur, à leur morphologie et à leur âge et surtout vérifier régulièrement qu’ils soient bien attachés avec leur ceinture de sécurité. Côté climatisation, attention à ne pas opérer un écart trop important avec la température extérieure. Ensuite, pour que le bien-être soit assuré, mieux vaut prévoir des occupations – chansons, histoires, comptines, petits jeux, devinettes, DVD, console, jouets légers et souples notamment – et programmer des arrêts fréquents toutes les deux heures d’affilée de conduite notamment au niveau des aires d’autoroute avec structures de jeux. Rien de tel en parallèle, qu’un adulte à l’arrière pour occuper les enfants afin d’éviter qu’ils ne viennent à déconcentrer le conducteur. Et attention, il ne faut jamais laisser un enfant sans surveillance dans un véhicule et surtout en cas de forte chaleur, il est impératif de donner régulièrement à boire aux enfants et choisir des vêtements amples, en coton, de couleur claire.

En train

Là encore, il est possible de voyager confortablement dans le train avec ses enfants. C’est d’ailleurs l’idéal ! En effet, les enfants pourront se dégourdir les jambes dans les allées des wagons notamment. À l’image des avions, il faut également prévoir de quoi déglutir aux enfants pour éviter d’avoir mal aux oreilles au passage du TGV sous un tunnel, mais aussi un nécessaire de voyage pour qu’ils puissent se divertir. 

En bateau

À l’image de la ceinture de sécurité en voiture, le port d’un gilet de sauvetage est obligatoire même pour les courts trajets. Compte tenu de la réverbération des rayons UV sur l’eau, il est impératif de les doter de la tenue adéquate : un tee-shirt clair, une paire de lunettes de protection, un couvre-chef, de la crème solaire. Mieux vaut également prévoir un petit sac de voyage avec quelques effets personnels, mais aussi leur nécessaire pour se divertir. 

Combattre le mal des transports

Quel que soit le moyen de transport, le mal des transports peut toucher toute la tribu. Dès lors, pour le combattre mieux vaut éviter les boissons gazeuses, le lait chocolaté et manger aux enfants avant le départ un repas léger, riche en sucre lent et pauvre en graisse. En cas de nausée, il convient alors de fixer son regard à l’horizon ou sur un point fixe en essayant de se changer les idées. Si cela est possible, mieux vaut s’arrêter durant le trajet et faire des arrêts fréquents. Le fait de lire le trajet ou d’incliner la tête vers l’avant sont également des positions à éviter. Ensuite, rien de tel que de rassurer les enfants sur le déroulé du voyage. Pour finir, il est toujours possible de se rapprocher de son médecin traitant ou de son pharmacien pour avoir un traitement efficace contre le mal des transports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *