Quelles démarches avant de se marier à l’étranger ?

Se marier à l’étranger est un concept qui se répand de plus en plus. Parmi les destinations les plus prisées par les couples figure l’Italie. Avec une pluralité de villes et de régions romantiques et d’une beauté à couper le souffle, c’est une multitude de couples qui s’y rendent chaque année, dont un nombre élevé de français. Si vous avez décidé de suivre cette tendance, certaines démarches doivent au préalable être accomplies. On en parle plus en détails à la suite.

Le Nulla Osta, document incontournable pour se marier à l’étranger

Le Nulla Osta est le document sans lequel il est impossible de se marier à l’étranger, en l’occurrence en Italie. De l’obtenir n’est pas véritablement compliqué, mais il est recommandé d’être accompagné dans les démarches par un professionnel en la matière comme Noces Italiennes. Le mariage religieux étant reconnu civilement, dans l’un ou dans l’autre cas vous aurez besoin de ce document pour qu’une autorité habilitée puisse célébrer votre union.

Le Nulla Osta est en effet le document qui atteste de votre capacité à vous marier. Il est là preuve qu’il n’existe aucun élément qui s’oppose à l’union envisagée. C’est auprès de l’Ambassade de France en Italie que doivent être accomplies les démarches relatives à son obtention. Chacun des conjoints devra fournir à cet effet une copie de sa pièce d’identité, un justificatif de son domicile en France, une copie de l’acte de naissance datant de moins de trois mois et un questionnaire remis par la représentation diplomatique.

Les démarches administratives auprès des mairies pour se marier à l’étranger

Outre les démarches à l’ambassade pour se marier à l’étranger, il en existe d’autres à effectuer auprès de la mairie. Elles sont variables d’une mairie à une autre. Il faut en conséquence se rapprocher de la mairie choisie pour connaître avec précision leurs pratiques et mode de fonctionnement. Avoir toutes les informations nécessaires vous évitera des surprises désagréables.

Ainsi, tandis qu’une marie peut se contenter d’une copie du Nulle Osta, une autre exigera d’avoir l’original. Un maire peut exiger de rencontrer le couple avant la cérémonie, et un autre non. Les frais de célébration pour se marier à l’étranger peuvent également être différents d’une commune à une autre. Aussi, certaines mairies offrent la possibilité de se marier dans divers endroits dans la commune, et d’autres non.

Se marier à l’étranger, les démarches administratives dans la commune de résidence

Les démarches administratives pour se marier à l’étranger ne se limitent pas à celles à accomplir dans le pays de célébration de l’union. Si par exemple le mariage a eu lieu dans la belle localité de Les Pouilles dont les spécificités sont présentées sur blog-mariage.info, de retour en France il faudra se rapprocher de votre commune afin que l’union soit retranscrite dans les registres d’État Civil.

Si la mairie choisie s’est chargée de faire suivre le certificat de mariage à l’ambassade, les démarches relatives à la retranscription ne seront pas longues. Dans le cas contraire il faudra faire preuve de patience. La finalité de ces démarches est de permettre que votre union à l’étranger soit reconnue en France. Vous n’aurez plus alors qu’à récupérer votre livret de famille.

Vous en savez désormais un peu plus sur quelles sont les démarches pour se marier à l’étranger, en l’occurrence en Italie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *